"Mon terrain de jeu est en train de changer" : Mike Horn témoigne du changement climatique après avoir frôlé la mort en Arctique

franceinfo, Amaia Cazenave

C'est la fin d'une très longue expédition qui aurait bien pu être la dernière pour Mike Horn. L'aventurier sud-africain de 53 ans a accosté lundi 30 décembre dans un port du nord de la Norvège.

Après être tombé dans l'eau glacée pendant son expédition et avoir failli mourir de faim et d'épuisement sur la banquise, le bateau envoyé pour le secourir est resté bloqué 3 semaines dans les glaces de l'Arctique. Mike Horn explique qu'il a rencontré des difficultés liées au changement climatique qu'il n'avait pas calculé.

Le changement climatique, plus visible en Arctique

Le voyage en ski à travers l'Arctique que Mike Horn avait entrepris aux côtés de son acolyte norvégien Boerge Ouslandui devait s'achever mi-novembre. Mais les deux aventuriers ont été confrontés à des glaces instables. "On a constaté un changement plus marqué sur l'épaisseur de la glace, les brèches", explique Mike Horn.

Sans être moralisateur, il souhaite faire comprendre l'urgence de la situation : "On ne s'en rend pas compte car, autour de chez nous, l'impact sur l'environnement est moins important. Moi je suis tout simplement un témoin. Mon terrain de jeu est en train de changer. Ça change tellement vite ! On n'a pas vu un seul ours polaire depuis trois mois".

L'aventurier envisage de "lever le pied"

Cela fait 30 ans que Mike Horn traverse la planète pour des aventures, des missions extrêmes. Cette fois, il s'est fait très peur et a donc retrouvé ses proches avec beaucoup d'émotion. "C'est aussi un (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi