Il tente de se suicider à chaque anniversaire, qu’est-ce que le "Birthday blues" ?

Sad man celebrates his birthday alone in the living room, blowing out the candles on the cake. (Viktoria Korobova via Getty Images)

Certains le vivent extrêmement bien, d’autres l’appréhendent énormément. Les anniversaires peuvent parfois être vécus comme un véritable cauchemar, un phénomène appelé "Birthday blues".

Pas de fête, de gâteau ni de cadeaux. Chez certains, les anniversaires sont synonymes de déprime et de tristesse, à tel point qu’ils peuvent commettre des actes irréparables. Selon des scientifiques asiatiques, ce phénomène, souvent considéré comme un mythe, est bien réel et pourrait rendre les victimes suicidaires, notamment lors de grandes étapes de la vie, comme le passage à la quarantaine et à la cinquantaine.

Pour preuve, le Daily mail a rapporté le cas d’un homme qui, à chaque anniversaire à partir de la cinquantaine, tentait de mettre fin à ses jours. Cet ingénieur automobile, contraint de prendre sa retraite en raison d'un problème de dos incurable, s'est retrouvé avec peu d'intérêt et a développé une dépression. C’est à partir de ce moment que son état mental a chuté. Soigné à l'hôpital universitaire national Cheng Kung, il n’a pas cessé d’affirmer son souhait de mourir le jour de son anniversaire.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "1 personne sur 5 est concernée par la dépression"

"Il est tombé au plus bas"

Son 58e anniversaire est d’ailleurs resté gravé dans la mémoire des médecins à sa charge. "Il est tombé au plus bas. Il s’est allongé recroquevillé dans son lit en frissonnant, refusant de rencontrer ou de parler à qui que ce soit", ont-ils raconté tout en expliquant que son comportement s’était nettement amélioré le lendemain. Il aurait même remercié le personnel de l’avoir "récupéré des portes de la mort". Pour tenter de remettre de l’ordre dans ses pensées, l’homme a reçu une thérapie cognitivo-comportementale, des médicaments et a participé à des "séances d'appréciation" de musique et de mouvement.

Le concept de "Birthday blues" est très courant et peut être lié à la peur de vieillir. Dans ce cas précis, avoir 60 ans dans sa culture avait comme signification culturelle la "complétude". Mais comme le rappelle les scientifiques, "toute date ayant une signification personnelle ou sociale" pourrait être un facteur de risque aux idées suicidaires. Les traits de type autistique pourraient également contribuer au sentiment de blues d'anniversaire.

VIDÉO - Vietnam : le sol s'effondre lors d'une fête d'anniversaire