Tentative présumée de coup d'État à Madagascar: les condamnations des deux Français confirmées

A Madagascar, la Cour de cassation a rejeté, vendredi 26 août, le pourvoi des principaux accusés dans l'affaire Apollo 21, une affaire dans laquelle deux Français, Paul Rafanoharana et Philippe François, ont été condamnés respectivement à vingt ans et dix ans de travaux forcés pour tentative de coup d'État et tentative d'assassinat du président de la République.

Avec notre correspondante à Madagascar, Laetitia Bezain

Les avocats des accusés avaient demandé, en juillet dernier, l'annulation des condamnations prononcées en décembre 2021 par la Cour criminelle. Ce rejet de la Cour de cassation confirme ainsi les peines des deux Français.

L'air soucieux à leur entrée dans la salle d'audience, les quelques proches des accusés sont ressortis abasourdis après la décision énoncée par le président: « La Cour rejette les pourvois ».

« C'est toujours la consternation »

Les avocats de la défense qui avaient présenté aux juges un long mémoire de défense, dans lequel étaient présentés une série d'irrégularités et de vices de procédure qui, selon eux, ont entaché le procès de leurs clients, évoquent la possibilité d'un pourvoi dans l'intérêt de la loi.

La défense indique attendre la notification de la Cour pour connaître les motifs du rejet.

Un transfèrement de peine en France ?

Le pourvoi, dans l'intérêt de la loi, n'empêche pas l'extradition, précise la défense. Pour l'heure, les deux hommes purgent leur peine, en périphérie de la capitale malgache, dans la prison de haute sécurité de Tsiafahy.


Lire la suite sur RFI