Tentative d'extorsion, aveu du mari: ce que l'on sait du "complot criminel" entourant la mort de Magali Blandin

·2 min de lecture

L’ex-mari de Magali Blandin, disparue le 11 février en Ille-et-Vilaine, a reconnu l’avoir tuée à coups de batte de baseball avant de l’enterrer en forêt.

Le corps de Magali Blandin, disparue depuis mi-février, a été retrouvée dans la nuit de vendredi à samedi enterrée dans une forêt de Boisgervilly, à deux kilomètres environ du domicile de son mari Jérôme Gaillard. Placé en garde à vue jeudi, ce dernier a avoué avoir tué son épouse le 11 février en lui assénant deux coups de batte de baseball. Trois autres personnes, les parents du mari et son voisin géorgien, seraient impliqués dans ce dramatique "complot criminel" qui vient s’inscrire, comme l’a dit le procureur de Rennes Philippe Astruc, "dans la triste liste des homicides conjugaux". Agés de 4, 7, 12 et 14 ans, les quatre enfants du couple, séparé depuis septembre 2020, ont été placés dans un lieu tenu secret. Une équipe médico-sociale a été chargée de leur annoncer le dénouement tragique.

Un témoignage a longtemps induit les enquêteurs en erreur. Il signalait le départ à pied vers 10 heures le jeudi 11 février de cette éducatrice de 42 ans de son domicile, un appartement de Montfort-sur-Meu où elle s’était installée après avoir quitté son mari. D’intenses recherches avaient alors été entreprises dans ce secteur de bocages riches en cours d’eau où la jeune femme avait l’habitude de se promener. Sa disparition avait été signalée le vendredi 12 février par une collègue de travail. Une disparition d’autant plus inquiétante que cette mère de famille ne s’était pas présentée à la sortie de l’école pour récupérer ses enfants. Jamais écartée, la piste du féminicide (Magali Blan...

Lire la suite sur LeJDD

Ce contenu peut également vous intéresser :