Tentative d'évasion à la prison de Fresnes: une détenue s'échappe en creusant un trou

·2 min de lecture

Elle a été rattrapée avant de quitter l'enceinte de la prison. Le parquet national anti-terroriste s'est saisi de l'enquête.

PRISON - Une détenue incarcérée pour des faits liés au terrorisme a tenté de s’échapper dans la nuit de samedi à dimanche de la prison de Fresnes, avant d’être rattrappée, rapportent plusieurs médias ce dimanche 14 novembre, citant des sources judiciaires et pénitentiaires. 

Dans un scénario digne d’un film, la détenue, incarcérée au 2e étage de la prison du Val-de-Marne, a réussi à quitter sa cellule en creusant un trou, indiquent nos confrères de LCI. Selon BFMTV, elle aurait utilisé des “outils rudimentaires” pour creuser sous les barreaux, avant de desceller les pierres sous la fenêtre et de descendre à l’aide de draps. 

“Les conditions exactes dans lesquelles elle a réussi à sortir sont encore un peu floues”, nuance cependant une source proche de l’enquête au Parisien.

Avant de pouvoir quitter l’enceinte de la prison, la femme a été repérée sur le chemin de ronde grâce aux détecteurs de mouvements, et immédiatement interpellée, avant d’être placée en garde à vue, rapporte BFMTV.

Le parquet antiterroriste saisi

La détenue, âgée de 31 ans, fait l’objet d’un suivi particulier pour radicalisation. Elle était incarcérée depuis 4 ans, après s’être rendue en Syrie pour rejoindre le groupe terroriste Daech, avance franceinfo.

Une enquête pour évasion et associations de malfaiteurs terroristes a été ouverte et confiée à la sous-direction antiterroriste de la direction centrale de la police judiciaire, avant que le parquet national antiterroriste ne s’en saisisse. 

Les responsables de la prison ont également fait vérifier toutes les cellules de la section des femmes “pour s’assurer qu’il s’agissait d’une tentative isolée”, précise l’administration pénitentiaire à LCI. 

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - Attentats du 13-Novembre : Salah Abdeslam, le détenu le plus surveillé de France

undefined undefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles