Tensions sur le réseau électrique en janvier : l'exécutif souhaite éviter le pire à tout prix

© Pixabay

La France sera-t-elle plongée dans le noir en janvier prochain ? Face aux difficultés rencontrées par EDF pour relancer la production de ses réacteurs nucléaires actuellement à l'arrêt, RTE, le gestionnaire du réseau électrique français, voit rouge pour cet hiver . Et si jusqu'ici, le gouvernement temporisait en refusant de faire paniquer les Français, désormais, la consigne est de communiquer pour faire prendre conscience que le risque de coupure d'électricité est réelle, indique un poids lourd de la macronie.

Électricité : black-out, délestage... Qui est concerné, de quoi parle-t-on ?

"Nous sommes tranquilles jusqu'à Noël, mais la menace de black-out devrait probablement se matérialiser dès le mois de janvier", précise un conseiller de l'exécutif. Pour anticiper ce scénario, décrit comme cauchemardesque par un membre du gouvernement, une cellule interministérielle de crise est installée depuis un mois au ministère de l'Intérieur.

Soulager le réseau

Objectif : évaluer les risques et les conséquences d'éventuelles coupures. Pour éviter une chute incontrôlée du réseau, le fameux black-out, l'État privilégie la piste du délestage tournant. Concrètement, l'électricité serait coupée pendant deux heures dans certaines zones géographiques pour soulager le réseau. Ces coupures devraient être anticipées trois jours avant, grâce au système de prévision Ecowatt . De quoi donc limiter les désagréments.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Toutefois, un min...


Lire la suite sur Europe1