Gaza : une trêve négociée par l’Égypte après cinq jours de combats

Après cinq jours de combats entre Israël et le Djihad Islamique, l'Égypte a obtenu samedi l'accord des deux parties sur sa proposition de trêve. Cette dernière est entrée en vigueur à 22 heures, heure locale (21 heures, heure de Paris), le même jour. Dans la dernière demi-heure avant sa mise en place, des dizaines de roquettes ont été tirées de Gaza vers Israël, provoquant de nouvelles frappes israéliennes en représailles, avant le retour au calme. Les belligérants ont par la suite salué l'initiative égyptienne, tout comme la Maison-Blanche.

« La réponse au calme sera le calme, mais si Israël est attaqué ou menacé, il continuera à faire tout ce qu'il doit faire pour se défendre », a déclaré dans un communiqué Tzachi Hanegbi, conseiller à la Sécurité nationale du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

À lire aussi Tensions entre Israël, Gaza et le Liban : 5 questions pour comprendre la crise

Au moins dix-sept civils parmi les victimes

Depuis cinq jours, la vie à Gaza et dans les villes israéliennes proches de la frontière est rythmée par le son des sirènes avertissant de l'arrivée de tirs de roquettes et les détonations. Il s'agit de l'escalade la plus meurtrière du conflit depuis août 2022. Parmi les trente-cinq victimes décédées depuis mardi figurent, côté palestinien, six commandants militaires du Jihad islamique, des combattants de ce mouvement, et d'autres du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), autre groupe armé.

Au moins treize civils pales...


Lire la suite sur LeJDD