Tensions à Sciences Po Paris : la direction annonce un accord avec les manifestants pro-palestiniens

Une mobilisation de soutien à la Palestine s'est déroulée vendredi à Sciences Po Paris. La tension est montée d'un cran pendant la journée avec l'arrivée d'une cinquantaine de manifestants pro-Israël. Après l'évacuation des lieux, la direction de l'établissement a annoncé avoir trouvé un accord avec ses étudiants mobilisés pour la cause palestinienne. Elle s'est engagée à organiser un débat interne et à suspendre des procédures disciplinaires lancées contre des manifestants.

Sit-in dans la rue, occupation de locaux historiques et face à face tendu avec des manifestants pro-Israël. La mobilisation propalestinienne a perturbé, vendredi 26 avril, le bon fonctionnement de Sciences Po Paris où les revendications de certains étudiants font écho aux contestations qui agitent certains prestigieux campus américains.

Dans la soirée de vendredi, la direction de Sciences Po Paris a annoncé un accord avec ses étudiants mobilisés pour la cause palestinienne, par lequel elle s'engage à organiser un débat interne et à suspendre des procédures disciplinaires lancées contre des manifestants.

"Compte tenu de ces décisions, les étudiants se sont engagés à ne plus perturber les cours, les examens ainsi que toutes les activités de l'institution", a écrit Jean Bassères, administrateur provisoire de Sciences Po Paris, dans un message transmis à l'issue d'une journée de tensions devant le prestigieux établissement.

Bousculade entre partisans des deux camps

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Manifestations pro-palestiniennes : haro sur Minouche Shafik, la présidente de l'université Columbia
États-Unis : à l'université Columbia, un campement de pro-palestiniens déterminés
La justice saisie après un incident à Sciences Po lors d'une mobilisation propalestinienne