La tension reste très forte en la Turquie et l'Europe

France 2

Après les incidents de ce week-end, un ministre turc brandit la menace d'un réexamen de l'accord sur les migrants qui avait mis fin à l'arrivée en Grèce de centaines de milliers de personnes. Notre correspondante à Istanbul, Leïla Salhi, fait le point sur la situation : "C'est une épée de Damoclès qui plane au-dessus des dirigeants européens. Aujourd'hui, c'est le volet concernant les frontières terrestres qui a été remis en cause par le ministre turc des Affaires européennes".

Le chantage de la Turquie

"La

Turquie accueille plus de deux millions de réfugiés syriens. Une partie d'entre eux pourrait donc être tentée de rejoindre l'Europe via la Grèce et la Bulgarie", ajoute-t-elle. Ce n'est pas la première fois que ce pacte migratoire est en question, car il est souvent utilisé par le gouvernement turc lorsque la tension monte avec l'Union européenne.

Retrouvez cet article sur Francetv info

L'article à lire pour comprendre la crise diplomatique entre la Turquie et les Pays-Bas
Donald Trump donnera son salaire présidentiel à une organisation caritative choisie avec l'aide de la presse
La Turquie refuse le retour de l'ambassadeur néerlandais à Ankara
Mineurs isolés : l'histoire croisée de deux réfugiés afghans
Migrants : la France lance un vaste programme d'insertion

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages