Sous tension, le réseau électrique a frôlé, jeudi soir, le "black out"

1 / 2

Sous tension, le réseau électrique a frôlé, jeudi soir, le "black out"

Le réseau électrique français a été fortement mis sous tension, jeudi 10 janvier, vers 21h00, forçant RTE (Réseau transport d'électricité) à demander à certains industriels de réduire leur consommation pour éviter un "black out" et le risque de massives coupures de courant. L'Hexagone a été impacté par un déséquilibre entre offre et demande se situant en dehors du territoire national.

Il ne régnait pas un froid glacial jeudi 10 janvier sur l'Hexagone mais le réseau électrique a eu du mal à soutenir la demande vers 21h00. Selon la Commission de régulation de l'énergie (CRE), "la fréquence du système électrique français et européen est passée très en dessous de 50 Hz", soit la fréquence de référence lorsque le réseau électrique est équilibré, une baisse qui aurait pu entraîner "des coupures importantes voire un black out".

Cette forte baisse de la fréquence du système électrique s'explique lorsque il y a un fort déséquilibre sur le réseau, la demande étant devenue largement supérieure à l'offre, c'est à dire la capacité de production du réseau électrique.

L'équilibre offre-demande était assuré pour la France

En occurrence, jeudi soir l'équilibre entre offre et demande était assuré pour la France, le problème s'étant situé au niveau européen. "Le levier actionné a permis de sécuriser le réseau européen", explique-t-on du côté de RTE dont la mission, conjointement avec ses homologues européens, est d’assurer l’équilibre entre la production et la consommation d’électricité.
    
"Cet épisode a conduit RTE à faire appel aux consommateurs industriels interruptibles à 21h02 leur demandant de réduire instantanément leur consommation d'électricité de plus de 1500 MW pour faire remonter la fréquence", a précisé la CRE.

RTE cherche à...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi