L’aviation chinoise entre dans l’espace aérien de Taïwan

Vingt-sept avions militaires chinois sont entrés mercredi dans la zone de défense aérienne taïwanaise.  - Credit:ALEX PLAVEVSKI / EPA
Vingt-sept avions militaires chinois sont entrés mercredi dans la zone de défense aérienne taïwanaise. - Credit:ALEX PLAVEVSKI / EPA

Le gouvernement taïwanais a dénoncé l’entrée dans son espace aérien de quasi 30 avions militaires du régime chinois après la visite de Nancy Pelosi.

La Chine réplique après la visite de la présidente américaine de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, à Taïwan. Vingt-sept avions militaires chinois sont entrés mercredi dans la zone de défense aérienne taïwanaise, ont annoncé les autorités du pays. 27 appareils de l'armée chinoise « sont entrés dans la zone environnante (Zone d'identification de défense aérienne, plus large que l'espace aérien) le 3 août 2022 », a déclaré sur Twitter le ministère de la Défense taïwanais.

La veille, déjà, le gouvernement de Taïpei avait dénoncé l'entrée d'une vingtaine d'appareils militaires chinois dans sa zone d'identification de défense aérienne taïwanaise alors que Nancy Pelosi, foulait le tarmac de la capitale taïwanaise, malgré les mises en garde chinoises.

Une visite scrutée par le monde entier

La présidente de la Chambre des représentants américaine, Nancy Pelosi, a quitté Taïwan mercredi 3 avril à midi (heure française), au terme d'une visite historique et controversée à laquelle Pékin a répondu par des menaces et des annonces d'exercices militaires. L'élue de 82 ans a salué les dignitaires sur le tarmac de l'aéroport de Songshan, à Taipei, avant de monter à bord d'un avion militaire américain, d'après des images retransmises en direct par les télévisions.

Plus tôt, dans la nuit de mardi à mercredi, la présidente taïwanaise, Tsai Ing-wen, a affirmé, mercredi 3 août, que Taïwan « ne reculera pas » face à la menace militaire de la Chine, qui a annoncé des manœuvr [...] Lire la suite

VIDÉO - Nancy Pelosi à Taïwan : pour l’ambassadeur de Chine en France, "c'est une provocation inutile"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles