Un tennisman dans sa bulle. "Ça fait plaisir d'être dehors et de jouer au tennis" : une première séance d'entraînement sous surveillance à Melbourne

franceinfo
·1 min de lecture

Quatre jours après son arrivée à Melbourne pour participer à l’Open d’Australie de tennis, à partir du 8 février prochain, le Français Pierre-Hugues Herbert commence à s'habituer aux conditions inédites de cet avant-tournoi. Les joueurs doivent tous arriver avant le dimanche 17 janvier, pour un confinement strict de 15 jours, dans un hôtel de Melbourne qui leur est entièrement réservé.

Mardi 19 janvier, Herbert a pu quitter sa chambre pour la première fois et aller s'entraîner pendant quelques heures. De retour à l'hôtel, il s'est confié à Fabrice Abgrall.

franceinfo : Cela fait maintenant quatre jours que vous êtes confinés dans dans votre hôtel. Dans quel état d'esprit êtes-vous ? Avez-vous avez pris votre "rythme de croisière" ?

Pierre-Hugues Herbert : La première chose, c'est qu'au niveau du décalage horaire, je me suis assez rapidement remis. J'ai fait deux nuits qui étaient vraiment correctes. Je me suis couché vers les 22, 23 heures et réveillé entre 6 et 8 heures du matin. Donc ça, c'est déjà ça. Ça aide. Ensuite j'ai toujours réussi, ces quatre derniers jours, à avoir un rythme sur une journée, à faire pas mal de trucs. Je lis, je m'occupe de mon physique, je regarde des films ou des séries et j'en profite.

Pour la première fois, vous vous êtes entraîné aujourd'hui. Comment ça s'est passé ?

Ça a été génial. Pour être honnête, c'était (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi