Tennis : Novak Djokovic obtient une dérogation médicale pour l'Open d'Australie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
© OSCAR DEL POZO / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Première victoire pour Novak Djokovic : le n°1 mondial, qui n'a jamais communiqué sur son statut vaccinal, a annoncé mardi avoir obtenu une "dérogation médicale" qui lui permettra de briguer un 21e titre du Grand Chelem record à l'Open d'Australie (17-30 janvier) à Melbourne. "J'ai passé du très bon temps avec ceux que j'aime durant les vacances et aujourd'hui, je pars pour Down Under (l'Australie) grâce à une dérogation", a écrit le Serbe de 34 ans sur sa page Instagram pour accompagner une photo de lui à l'aéroport avec un sac de raquettes.

>> LIRE AUSSIRichard Gasquet positif au Covid avant l’open d’Australie : «C’est compliqué mentalement»

Une dérogation après un examen "rigoureux" de la demande

"Je suis prêt à vivre et respirer le tennis au cours des semaines de compétition à venir. Merci à tous de votre soutien! Idemooo (Alleeeez, NDLR) 2022", a ajouté Novak Djokovic. Dans la foulée, la Fédération australienne (TA), organisatrice du tournoi, a expliqué dans un communiqué que Djokovic avait "demandé une dérogation médicale qui lui a été octroyée après un examen rigoureux (de sa demande) impliquant deux groupes différents et indépendants d'experts médicaux".

Mais l'instance s'est retranchée derrière le secret médical pour ne pas en dire plus. "Des protocoles justes et indépendants ont été mis en place pour évaluer les demandes d'exemptions médicales afin d'assurer un Open d'Australie 2022 sûr et agréable pour chacun", s'est borné à souligner le président de T...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles