Tennis : l’Algérien Aymen Ikhlef banni à vie

·1 min de lecture

L’Algérien Aymen Ikhlef a été banni à vie après qu'une enquête de l'Unité d'intégrité du tennis (TIU) a mis à jour de multiples violations des règles de son programme anti-corruption, a indiqué le TIU. Le joueur a aussi été condamné à 100.000 dollars US d'amende. Celui qui avait atteint la 1739e place du classement mondial «a été reconnu coupable de quatre cas de trucage de match, de deux cas de sollicitation d'autres joueurs pour qu'ils ne donnent pas leur meilleur, de trois cas de non-signalement d'une approche pour corruption, et d'une accusation de non-coopéreration avec l'enquête».