Tennis : Gilles Simon tire officiellement sa révérence

© Christian Hartmann

Cette fois, Gilles Simon a fini de jouer des tours à ses adversaires. Après un dernier tournoi épatant mais à bout de forces, le maître tacticien du tennis français a tiré sa révérence jeudi, à 37 ans, en huitièmes de finale du Masters 1000 de Paris. Après la défaite de Corentin Moutet (64e) face au N.5 mondial Stefanos Tsitsipas 6-3, 7-6 (7/3) en soirée, il n'y a plus de Français en lice à Bercy.

"C'est terminé maintenant !", a lancé Simon à son épouse et leurs deux fils lors d'une cérémonie en son honneur sur le court parisien, "heureux" de pouvoir leur faire cette promesse d'être désormais à leurs côtés et non plus continuellement en voyage.

Le N.8 mondial Félix Auger-Aliassime, l'homme en forme du moment, restera le dernier joueur à avoir battu "Gilou" (6-1, 6-3). De toutes ses forces, l'ex-N.6 mondial tombé au 188e rang a repoussé le moment fatidique, en venant successivement à bout d'Andy Murray, ex-N.1 mondial, et de Taylor Fritz, aux portes du Top 10, lors des deux premiers tours. Mais il était à bout de souffle jeudi.

"Ce fut une aventure magique, merveilleuse et extraordinaire", avait-il écrit en mai quand il avait annoncé sa retraite prochaine. Devenu professionnel en 2002, Simon s'est évertué durant 21 saisons à compenser par une science du jeu et un sens tactique rares un physique plus fluet (1,83 m, 70 kg) que ses copains Mousquetaires de la nouvelle génération (Monfils, Tsonga, Gasquet).

À lire aussi Gilles Simon célébré par le public malgré sa défa...


Lire la suite sur ParisMatch