"Tenez bon!": Macron fait part de son soutien aux agriculteurs après l'épisode de gel

Mélanie Rostagnat avec AFP
·2 min de lecture

Le gel, qui a couvert une large partie de la France cette semaine, s'annonce comme l'un des pires des dernières décennies.

"Tenez-bon!" Alors que les agriculteurs font face, depuis quelques jours, à un épisode de gel catastrophique pour les cultures, le président de la République a tenu à leur exprimer son soutien ce samedi. Sur Twitter, Emmanuel Macron a salué "la lutte sans relâche, nuit après nuit", des agriculteurs pour "protéger les fruits de (leur) travail". "Nous sommes à vos côtés et le resterons", a affirmé le chef de l'Etat.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Un peu plus tôt dans la journée, le Premier ministre a promis que "des enveloppes exceptionnelles" allaient être débloquées, grâce notamment au déplafonnement du régime d'indemnisation des calamités agricoles.

Le gouvernement compte également "utiliser tous les moyens dont nous disposons en pareille circonstance, notamment par rapport aux charges", et va "réunir les banquiers, les assureurs et l'ensemble des acteurs qui vont pouvoir être mobilisés" pour répondre à cette crise, a ajouté Jean Castex après la visite d'une exploitation en Ardèche.

"Une crise historique"

Le gel, qui a couvert une large partie de la France cette semaine, s'annonce comme l'un des pires des dernières décennies, de nombreuses cultures, vignes et vergers en particulier, ayant été frappées du nord au sud du pays.

"C'est une crise historique, parce que la dernière que l'on a connue, c'est 1991, et on est allé plus bas hier (jeudi) en température", a déclaré à l'Agence France-Presse (AFP) André Bernard, vice-président des chambres d'agriculture chargé du dossier gestion des risques.

Vignes, pommiers, pruniers, arbres à kiwi... Dans certaines régions, des agriculteurs disent avoir tout perdu après des températures qui sont descendues cette semaine à -5 ou -6 degrés. D'autres tentent encore d'évaluer l'ampleur des dégâts, d'autant qu'une nouvelle chute du thermomètre est anticipée en début de semaine prochaine.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :