Tendance. Hollywood veut en finir avec ses patrons tyranniques

·1 min de lecture

Alors que la figure du “boss” colérique et autocratique a longtemps connu peu d’exceptions dans les studios hollywoodiens, l’industrie américaine des médias et du divertissement commence à se remettre en question. Notamment grâce à des coachs en management.

Les coachs en management, surtout ceux qui sont spécialisés dans l’accompagnement de patrons tyranniques, ne chôment pas à Hollywood. Il faut dire que l’industrie américaine du grand et du petit écran “a longtemps présenté la figure du producteur envoyant valser des objets à la tête de ses assistants comme un personnage pittoresque”, analyse The Hollywood Reporter.

De tels faits sont par exemple allégués à l’endroit de Scott Rudin – sur lequel le magazine californien a récemment publié une enquête –, et son cas ne semble pas isolé. Les employés de la présentatrice de talk-show Ellen DeGeneres se sont, par exemple, plaints d’abus d’autorité cet été, entre autres nombreux exemples. Cela étant, les lignes commencent doucement à bouger.

À lire aussi: Entretien. Mary Beard : “Ce sont les codes du pouvoir qui doivent changer, pas les femmes”

Lacey Leone McLaughlin participe à la formation de managers à Hollywood, au sein d’une école de commerce californienne – la Marshall School of Business. Elle constate que le renouvellement générationnel, parmi d’autres facteurs, contribue à ce que les comportements inacceptables soient de moins en moins tolérés.

La capacité des travailleurs à dénoncer publiquement leur patron, que ce soit sur des sites de recension d’avis

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles