Tendance. En Europe, l’immobilier dope le marché des visas dorés

·1 min de lecture

La recette magique pour être assuré de pouvoir circuler librement entre un grand nombre de pays : devenir citoyen européen en achetant une maison au Portugal ou à Malte.

Depuis le Brexit et les restrictions de voyage dues au Covid, détenir un deuxième (ou un troisième) passeport est devenu un must. Et pour beaucoup d’amateurs britanniques ou américains notamment, le plan B (ou le plan C) passe par un achat immobilier en Europe, rapporte le Financial Times.

“Les ‘visas dorés’ Européens sont devenus particulièrement populaires non seulement parce qu’ils permettent aux ressortissants étrangers de circuler librement dans tout l’espace Schengen, mais aussi parce qu’ils facilitent souvent l’accès à la citoyenneté – et une fois citoyen européen, on peut voyager sans avoir besoin de visa vers plus d’une centaine de pays à travers le monde.”

À lire aussi: Tendance. Visas dorés : un marché en plein essor grâce à la pandémie

En 2021, “un nombre record de nouveaux clients”

Parmi tous les pays qui proposent des visas dorés (une trentaine au total dans le monde), la plupart exigent des candidats des investissements directs (et généralement importants) dans l’économie locale, mais quelques-uns favorisent l’accès à la résidence permanente grâce à l’immobilier.

Aux Caraïbes, c’est notamment le cas d’Antigua-et-Barbuda, de la Dominique, de Grenade ou de Sainte-Lucie. En Europe, le Portugal figure depuis 2012 au premier rang des pays qui proposent un “golden visa” aux acheteurs non européens d’une résidence secondaire. Cinq ans après leur achat, les heureux propriétaires peuvent demander à devenir citoyens portugais – à condition d’avoir acquis les rudiments de la langue et d’avoir effectué au moins un bref séjour sur place.

“Nous avons accueilli un nombre record de nouveaux clients en 2021”, explique un

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles