Tendance. Au Royaume-Uni, la vogue des “écoles en forêt”

·2 min de lecture

Après des mois d’enseignement à domicile, les jeunes Britanniques qui sont restés trop longtemps rivés à leurs écrans sont friands d’activités de plein air. D’où le succès des Forest Schools, des écoles qui proposent d’autres modes de découverte et d’apprentissage.

Sur plus de 200 “écoles en forêt” britanniques interrogées par la Forest School Association (FSA), les deux tiers signalent une hausse des demandes d’inscriptions depuis mars 2020. Au point que les listes d’attente s’allongent pour pouvoir participer aux activités organisées sous l’égide de ces écoles sans pupitres ni écrans, rapporte The Guardian :

Les fermetures de classes [dues à la pandémie de Covid-19] ont constitué pour les familles une occasion d’échapper à la routine, explique Lewis Ames, codirecteur de l’école Children of the Forest, basée dans le Devon. Depuis le début de la pandémie, l’augmentation des demandes s’est traduite, pour les tout-petits, par une liste d’attente qui regroupe 150 familles. Et 50 et 60 enfants qui suivent des cours à domicile sont inscrits sur une autre liste d’attente.”

À lire aussi: Courrier ados. Les enfants ont moins besoin de maths que d’excursions et d’activités artistiques !

Un enseignement fondé sur le jeu

D’inspiration scandinave, le mouvement des Forest Schools a été introduit au Royaume-Uni il y a une vingtaine d’années, mais il s’est surtout développé au cours de la dernière décennie. Il s’agit, selon Mark Sackville-Ford, spécialiste de l’éducation à la Manchester Metropolitan University (MMU), d’offrir aux enfants une autre façon d’apprendre :

L’école en forêt leur permet de laisser libre cours à leur curiosité. C’est un mode d’apprentissage légèrement subversif, aux antipodes de l’enseignement formel, basé sur les notes et les examens.”

En pratique, l’école en forêt est n’est pas

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles