Combien de temps un rapport sexuel dure-t-il en moyenne ?

Emma Hollen, Journaliste scientifique
·2 min de lecture

Bon d’accord, d’accord, les rapports sexuels sont une affaire personnelle et dépendent des goûts de chacun. Entendu, l’argument selon lequel il n’y aurait pas une seule bonne façon de s’y prendre. Mais il doit quand même bien y avoir une sorte de moyenne, non ? Un chiffre qui permettrait de savoir combien de temps dure un rapport en général, et de se tenir à cette durée ? Chers lecteurs, vous avez frappé à la bonne porte, car nous avons la réponse pour vous : non. Non, cette durée idéale n’existe pas. Ce n'est pas nous qui le disons, c'est la science.

Comment mesurer les rapports ?

Avant même d’entrer dans le vif du sujet, apportons d’abord quelques précisions préliminaires — sans mauvais jeu de mots. Il est très compliqué de mesurer la durée d’un rapport. Faut-il — justement — prendre en compte les préliminaires ? Les caresses ? Les baisers ? Ou même les propos tenus en amont pour émoustiller son ou sa partenaire ? Face à ces questions, les chercheurs adoptent majoritairement une approche pragmatique et objective, en tournant la question autrement : combien de temps faut-il compter entre la pénétration et l’éjaculation masculine ? Une tournure qui, du même coup, met au rebut la poésie, l’orgasme féminin et les rapports non-hétérosexuels.

Autre complexité : tout un chacun peut-être tenté, lorsqu’on lui demande combien de temps durent ses rapports, de gonfler quelque peu ses scores, pour ne pas risquer de paraître en dessous de la moyenne — qui, nous y venons, n’existe pas. C’est pourquoi en 2005, une équipe de chercheurs a recruté 500 couples sur 3 continents et leur a demandé de chronométrer la durée de leurs rapports durant 4 semaines. Deux variables ont également été prises en compte dans l’étude : la présence ou l’absence de circoncision, et l’usage ou non du préservatif.

Dans la plupart des études, l'orgasme féminin est délaissé au profit de l'éjaculation. © Moraya, Adobe Stock
Dans la plupart des études, l'orgasme féminin est délaissé au profit de l'éjaculation. © Moraya, Adobe Stock

Verdict...

Résultat : rangez les roulements de tambours car les mesures obtenues sont...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura