"Il est temps de mourir": un écolier de 9 ans rescapé de la tuerie d'Uvalde raconte les mots glaçants du tireur

Trois jours après la mort de 21 personnes, dont 19 enfants, dans la tuerie de l'école primaire Robb au Texas, les témoignages affluent. Comme celui de ce garçon qui relate notamment les propos du tireur aux écoliers.

A Uvalde, la tristesse est toujours palpable. Trois jours après la mort de 21 personnes, dont 19 enfants, dans la tuerie de l'école primaire Robb commise par un déséquilibré de 18 ans, les témoignages affluent sur le modus operandi de Salvador Ramos.

Un jeune rescapé de 9 ans, présent dans l'établissement scolaire du Texas au moment des faits, raconte ces instants d'angoisse.

"On se cachait, et j'ai dit à mes amis de ne pas faire de bruit pour pas qu'il nous entende", explique-t-il.

Mais le tireur finit par les trouver. S'ensuit alors un échange glaçant.

"Il est entré dans la salle de classe, et il a crié ‘il est temps de mourir’", raconte le petit garçon.

Le tireur abattu une heure après son entrée dans l'école

Puis le garçon explique comment il a finalement pu échapper à l'assaillant. "J’ai ouvert le rideau, j’ai sorti ma main à l’extérieur, et je me suis enfui avec mes amis. Je savais qu’il y avait la police. J’avais vu leurs équipements".

Un autre enfant confie la sidération dans laquelle les écoliers se sont retrouvés plongés, incrédules face à l'horreur de la situation.

"On était tous en train de paniquer parce que nous ne savions pas vraiment ce qu'il se passait. On ne voyait que des milliers de policiers entrer dans la cafeteria", raconte-t-il dans un sanglot.

Salvador Ramos, décrit comme un solitaire, est un citoyen américain qui étudiait lui-même au lycée d'Uvalde. D’après Pete Arredondo, chef de la police du district scolaire d’Uvalde chargé de l’enquête, le jeune homme aurait agi seul. Il aurait d’abord tiré sur sa grand-mère, avant de se rendre à l’école primaire vêtu d’une tenue paramilitaire.

Plus de 48 heures après le drame, plusieurs zones d'ombre restent encore à éclaircir. En effet, la police était sous le feu des critiques jeudi, soupçonnée d'avoir mis trop de temps à intervenir dans l'école. Contrairement à ce qui avait été indiqué par un représentant du Département de la sécurité de l'État du Texas (DPS), Salvador Ramos, l'auteur de la fusillade, n'a croisé aucun policier avant d'entrer dans l'école autour de 11h40. Il sera abattu une heure après.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Tuerie d'Uvalde au Texas : le récit glaçant des événements

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles