Les temps forts de la nouvelle investiture d'Emmanuel Macron

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Emmanuel Macron lors de sa nouvelle investiture le 7 mai 2022. - GONZALO FUENTES / POOL / AFP
Emmanuel Macron lors de sa nouvelle investiture le 7 mai 2022. - GONZALO FUENTES / POOL / AFP

876450610001_6305753194112

"Le temps qui s'ouvre sera celui d'une action résolue pour la France et pour l'Europe." Ce samedi, sous les ors du palais de l'Élysée, Emmanuel Macron a été investi président de la République pour un second mandat. Quelque 450 personnes ont assisté à cette cérémonie d'investiture au protocole très codifié et placée sous le signe de la sobriété, comme l'avaient été celles des précédents présidents réélus, François Mitterrand et Jacques Chirac.

D'une erreur dans le décompte des voix de Laurent Fabius, à la volonté d'Emmanuel Macron de se battre pour "une planète plus vivable", voici ce qu'il faut retenir de cette cérémonie.

· Une erreur sur le nombre de voix recueillies par Emmanuel Macron

Une légère erreur s'est glissée dans le protocole rodé de la cérémonie d'investiture. Au moment où Laurent Fabius proclamait le nombre de voix recueillies par le chef de l'État lors du second tour de l'élection présidentielle, le président du Conseil constitutionnel a hésité pendant une poignée de secondes. Et au lieu d'annoncer les 18.768.639 suffrages obtenus par Emmanuel Macron, il a inversé deux chiffres prononçant alors le nombre de 18.678.639. Soit un écart de 90.000 voix.

876450610001_6305754550112

· Emmanuel Macron promet d'"agir sans relâche" et d'œuvrer pour "une planète plus vivable"

Le discours d'une dizaine de minutes d'Emmanuel Macron a été ponctué par une anaphore, celle de la répétition du mot "agir", destinée à montrer l'ensemble des défis qui attendent le chef de l'État pour son second mandat: agir pour éviter une escalade russe en Ukraine, pour bâtir "une société du plein emploi", pour faire du pays "une grande puissance écologique", contre les "inégalités en refondant notre école et notre santé", pour "continuer de construire des progrès pour chacun", pour "œuvrer à l'égalité entre les femmes et les hommes", contre "les insécurités du quotidien, du terrorisme qui rôde toujours" ou encore "pour réunir et rassembler nos territoires".

Il souhaite "agir sans relâche", a-t-il martelé, avant de s'adresser directement à la jeunesse de la France, en conclusion de son discours: "Chaque jour du mandat qui s'ouvre je n’aurais qu’une boussole: servir. (...) Servir nos enfants et notre jeunesse vers lesquels mes pensées vont en cet instant et à qui je fais le serment de léguer une planète plus vivable et une France plus vivante et plus forte."

Le président a souhaité, comme il l'avait fait après le premier tour, mettre l'accent sur la promesse d'un mandat plus écologique.

· Plus de 450 personnes rassemblées à l'Élysée

À la fin de son discours, après avoir embrassé la main de son épouse Brigitte Macron, le président de la République est allé discuter et remercier l'ensemble des 450 personnes présentes dans la salle. Parmi elles, Richard Ferrand et Gérard Larcher, présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat, le Premier ministre Jean Castex, ainsi que les membres du gouvernement (Gabriel Attal, Gérald Darmanin, Elisabeth Borne, Roselyne Bachelot...).

Les anciens président Nicolas Sarkozy et François Hollande, ainsi que les anciens Premiers ministres Edouard Philippe, Jean-Pierre Raffarin et Manuel Valls étaient également présents.

Nouveauté, une classe de sixième du département de l'Oise se tenait au premier rang de cette cérémonie, marquée par la présence de soignants, de responsables d'associations et de sportifs comme Brahim Asloum, champion olympique de boxe.

Emmanuel Macron a enfin remercié, pendant presque une minute, les parents très émus de Samuel Paty, cet enseignant de 47 ans assassiné le 16 octobre 2020 près du collège où il enseignait à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, par un terroriste islamiste.

876450610001_6305757560112

· Vingt-et-un coups de canon depuis les Invalides

En fin de cérémonie, comme le veut la tradition, dont les origines remontent au Moyen Âge, 21 coups de canon ont été tirés depuis les Invalides.

Le président réélu est enfin sorti dans le parc de l'Élysée pour passer en revue les troupes au son de La Marseillaise mais aussi du morceau "Terre et mer" du Bagad de Lann-Bihoué, déjà joué durant le quinquennat pour rendre hommage à des militaires tués en opération au Sahel.

La cérémonie de nouvelle investiture d'Emmanuel Macron s'est alors achevée. Elle ne marque cependant pas le début du nouveau quinquennat: il faudra officiellement attendre la fin du premier, le soir du vendredi 13 mai à minuit.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles