Les temps forts du grand débat présidentiel en 6 vidéos

Lors d'un débat qui aura duré près de quatre heures mardi soir sur BFMTV et RMC, les 11 candidats à la présidentielle ont pu exposer leurs programmes. Mais aussi leurs différences au gré d'échanges souvent âpres.

Philippe Poutou a frappé fort ce mardi soir contre son adversaire François Fillon. "Que des histoires. Et plus on fouille, plus on sent la corruption, la triche", a ainsi estimé une première fois le candidat du NPA. Plus tard, il a accusé le candidat Les Républicains de "se servir dans les caisses publiques". Le principal intéressé a alors vivement réagi: "Je vais vous foutre un procès".

L'anaphore de François Fillon sur l'exemplarité

Interrogé lui-même sur la morale en politique, François Fillon s’est lancé dans une anaphore: "Un président exemplaire, c'est un président qui ne se sert pas des moyens de l'État pour affaiblir ses adversaires. Un président exemplaire, c'est un président qui ne confie pas à des journalistes des secrets-défense", a-t-il notamment estimé, non sans faire référence à François Hollande.

Amnésique Emmanuel Macron?

"Ça fait 10 ans que vous avez augmenté les impôts: 30 milliards pour monsieur Fillon, 60 pour monsieur Macron", a déploré Nicolas Dupont-Aignan, candidat de Debout la France, à l’adresse de ses deux adversaires. "Je n’étais pas ministre dans la période que vous indiquez", lui a alors rétorqué Emmanuel Macron. "Je crois que vous êtes un peu amnésique (…) Ce n’est jamais vous", a poursuivi celui qui portait la critique du candidat d'En Marche!

"Le nationalisme c'est la guerre"

Un vif échange a également eu lieu entre Emmanuel Macron...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages