Une tempête solaire a troué le champ magnétique terrestre et créé des aurores roses d’une rare intensité

Autour de notre Terre, il y a comme un bouclier magnétique. Il protège notre planète — et la vie qui s’y est développée, surtout, la biosphère — des rayonnements nocifs venus de l’espace. Mais il peut arriver que ce bouclier se fissure. Sous l’effet d’une importante éruption solaire de type éjection de masse coronale (CME). C’est ce qui est arrivé il y a quelques jours. Des vents solaires ont provoqué une tempête géomagnétique qui a ouvert une brèche dans le champ magnétique terrestre. Un trou qui, selon les scientifiques, est resté béant pendant pas moins de six heures.

Résultat : un spectacle rare — les chasseurs d’aurores évoquent les aurores les plus intenses vues depuis plus d’une décennie — d’aurores boréales de couleur rose ! La plupart du temps, ces lueurs célestes prennent des teintes vertes. Une couleur qu’elles doivent à l’excitation par les vents solaires de l’oxygène assez abondant dans la haute atmosphère. Car en général, les vents solaires n’atteignent pas des altitudes plus basses qu’une centaine de kilomètres.

De rares aurores boréales roses

Mais lorsque l’activité solaire est intense, les vents et les particules chargées propulsées par les éjections de masse coronale peuvent pénétrer notre atmosphère plus en profondeur. Surtout lorsqu’elles se créent un trou dans le champ magnétique terrestre. Elles descendent alors à moins de 100 kilomètres d’altitude. Et rencontrent de l’azote en masse. Qui, sous l’excitation, illumine le ciel d’une belle couleur rose.

Un autre phénomène lumineux étrange a été observé cette même nuit du 3 novembre 2022. Du côté de la Suède, cette fois. Quelque chose qui ressemblait à des aurores boréales… de couleur bleue ! Mais les...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura