Une tempête solaire "extrême" s'abat sur la Terre, de nombreuses aurores boréales observées

Une tempête géomagnétique de niveau 5 sur une échelle de 5 a été observée sur Terre vendredi soir, une première depuis 2003, a annoncé l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique. Des aurores boréales ont été aperçues parfois bien plus au sud que dans les régions où elles sont habituellement observables.

Une tempête solaire "extrême", la première de ce niveau depuis 2003, a commencé à frapper la Terre, vendredi 10 mai dans la soirée, générant d'impressionnantes aurores boréales mais faisant aussi craindre aux autorités des perturbations sur les réseaux électriques et de communications.

Des conditions liées à une tempête géomagnétique de niveau 5, soit le niveau maximal sur l'échelle utilisée, ont été observées vendredi soir, a annoncé l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA).

"Les GPS, réseaux électriques, vaisseaux spatiaux, la navigation des satellites et d'autres technologies peuvent être affectés", a ajouté l'agence.

Cette tempête est provoquée par l'arrivée sur Terre d'une série d'éjections de masse coronale en provenance du Soleil. Il s'agit "d'explosions de particules énergétiques et de champs magnétiques partant du Soleil", a expliqué lors d'une conférence de presse vendredi après-midi Shawn Dahl, du Centre de prévision de la météo spatiale (SWPC), rattaché à NOAA.

Le Soleil est actuellement proche de son pic d'activité, selon un cycle qui revient tous les 11 ans.

Alerte aux radiations

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Aurores boréales, pannes de courant… Que se passe-t-il quand le Soleil s'agite ?