Une tempête solaire «extrême» touche la Terre pour la première fois depuis 2003

C'est un message d'alerte inédit depuis 2005 : une tempête solaire d'une rare intensité a touché la Terre ce vendredi soir, selon l'agence américaine d'observation océanique et atmosphérique. Notre planète est protégée par son champ magnétique, qui devrait dévier le gros de la tempête. Mais il pourrait tout de même y avoir quelques conséquences au sol.

Il arrive que le Soleil pique une colère et éjecte dans l'espace une grande quantité de matière. C'était le cas mercredi 8 mai. Une éjection de masse coronale, comme on dit dans le jargon, qui se trouve en plus être dirigée vers notre planète. Après trois jours de voyage et 150 millions de kilomètres parcourus, cette matière, ce plasma électriquement chargé, s'apprête à faire sentir ses effets sur Terre.

La tempête géomagnétique de niveau 5 sur une échelle de 5, un niveau qualifié d'« extrême », a été observée sur Terre vendredi soir, a annoncé une agence américaine, une première depuis 2003. À l'époque, des coupures de courant étaient survenues en Suède et des transformateurs avaient été endommagés en Afrique du Sud, a-t-elle précisé. On s'attend donc ce week-end à un orage magnétique, phénomène auquel les satellites sont particulièrement sensibles, tout comme le sont, au sol, les systèmes électriques.

Dans l'histoire, on retient surtout l'événement de 1989 : une bonne partie du Québec n'avait plus eu d'électricité pendant neuf heures. Pour l'anecdote, il y avait eu une hausse des naissances neuf mois plus tard.

Autour de la question


Lire la suite sur RFI