Tempête de sable et sirocco : aux origines d'un phénomène

Une tempête de sable tout droit venue du Sahara a coloré le ciel d’une partie de la France en orange et en rose, samedi 6 février. Le phénomène, appelé sirocco, est bien connu des climatologues. Les mêmes couleurs ont été repérées en Syrie, à Dubaï ou encore en Iraq. Là-bas, ce ne sont pas des sirocco mais des tempêtes de sable. Elles sont souvent très spectaculaires, comme en Égypte, où un mur de sable avance sur les eaux paisibles du Nil. La "tempête du siècle" en 2015 Plus loin, au Koweït, les automobilistes sont surpris par la densité de la tempête. Le phénomène s'explique par le fait que les terres sont moins cultivées et donc beaucoup plus friables qu'avant. Les guerres successives en Iraq expliqueraient également la "tempête du siècle" vécue en 2015. Toute une région avait été plongée dans le sable. 12 personnes avaient perdu la vie et des centaines de patients se trouvaient en détresse respiratoire.