Tempête Pierrick dans le Finistère : Météo France alerte sur le risque de « submersions marines »

Des rafales à plus de 130 km/h sur le littoral breton sont attendues, et le coefficient des marées « atteindra 109 » lundi soir, indique Météo France.

MÉTÉO - Un nom à la sonorité bien bretonne. La tempête Pierrick va souffler très fort sur la Bretagne de lundi 8 avril à mardi 9 avril, déchaînant la mer sur son passage. Cette météo tempétueuse pousse Météo France à placer, lundi, de 16 heures à 23 heures, le Finistère en vigilance orange vague-submersion et en vigilance jaune pour crues.

Records de chaleur : la France n’avait jamais atteint une telle température avant un 15 avril

La dépression, en provenance du Portugal, arrivera sur la pointe bretonne dans la journée de lundi, « entre la fin d’après-midi et la soirée », selon le bulletin de 16 heures de Météo France. Vous pouvez la voir se creuser au-dessus de l’Atlantique, sur la carte ci-dessous.

« Des rafales à 130 km/h sur le littoral, voire 140 km/h sur les îles d’Iroise » vont s’abattre lundi soir sur la pointe finistérienne, prévient Météo Bretagne, sur son compte X. « Dans l’intérieur [du département], le vent souffle en coup de vent, essentiellement dans le Finistère et sur le Trégor, avec des rafales jusqu’à 100 km/h », précise encore ce prévisionniste, cette fois-ci dans son bulletin.

« Franchissement de paquets de mer » sur le littoral

Ces vents forts « engendrent de fortes vagues de Sud-Ouest qui atteignent le littoral nord de la façade atlantique en fin de journée de lundi et sont particulièrement marquées sur l’ouest du Finistère », explicite Météo France, qui met en garde contre un risque de submersion marine « par franchissement de paquets de mer sur les zones exposées du littoral ». Et ajoute que le coefficient des marées (jugé fort à partir de 80) « atteindra 109 à la pleine mer de 18 heures lundi ».

Dans ce contexte où la tempête se mêle aux grandes marées, la préfecture du Finistère met en garde les promeneurs et pêcheurs à pied. « Respectez impérativement les horaires de marée, anticipez la remontée de la mer, munissez-vous de moyens d’alerte, prévenez votre entourage de votre lieu de pêche, ainsi que de votre heure de retour avant de partir, ne partez pas seul », rappelle-t-elle notamment dans un communiqué.

Outre le Finistère, quatre autres départements sont en vigilance jaune pour « vagues submersion » : la Seine-Maritime, le Morbihan, la Loire-Atlantique, et la Vendée.

À voir également sur Le HuffPost :

Météo des vacances scolaires : de la douceur et des averses pour les prochaines semaines

Marathon de Paris : parcours modifié en raison d’une crue de la Seine dépassant les 4 mètres