Neige et vague de froid sur le nord-est des Etats-Unis et l'est du Canada

De fortes chutes de neige et des températures glaciales ont fait 11 morts aux Etats-Unis depuis le début de la nouvelle année, dont quatre vendredi, et perturbé les transports aériens, alors que New York tournait au ralenti, et qu'un froid intense traversait l'est du Canada.

A Philadelphie, un employé a été écrasé par une pile de sel de 30 m de haut. Dans l'Etat de New York, une femme de 71 ans souffrant de la maladie d'Alzheimer est morte de froid après être sortie de chez elle. Deux autres personnes ont été tuées dans des accidents de la route dans le nord-est des Etats-Unis, mais sept autres décès ont été attribués au froid dans plusieurs Etats du midwest.

Au Canada, un froid intense s'est abattu sur toutes les régions de la moitié est. À Québec, le thermomètre affichait -29 degrés vendredi après un record de -33,9 jeudi. Il fallait remonter à 1968 pour retrouver des froids aussi polaires. Le mercure a chuté à -44 degrés à Parent, à 400 km au nord de Montréal.

Depuis vendredi à la mi-journée, de fortes chutes de neige s'abattaient sur les provinces atlantiques, avec 30 cm de neige en Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve, et Environnement Canada prévoyait encore des averses de neige dans les prochains jours.

A New York, près de 1.000 vols ont été annulés, des centaines d'autres retardés de, ou vers, les trois aéroports de Newark, LaGuardia et JFK. L'aéroport international JFK, fermé pendant trois heures, a rouvert progressivement, alors que le soleil revenait sur New York.

A Boston plus de 190 vols ont été annulés, et près de 500 l'ont été de, ou vers, Philadelphie, où 22 cm de neige étaient tombés durant la nuit.

Au total, quelque 5.000 vols ont été annulés depuis jeudi aux Etats-Unis, dont 1.650 à New York.

Il est tombé 15 cm de neige à Central Park à New York. Sur Times square, des touristes ravis se lançaient des boules de neige, par une température de -10°C. La température devait chuter dans la soirée à -18°C, et le nouveau maire Bill de Blasio a recommandé aux New-Yorkais de rester chez eux.

"Il va faire extrêmement froid ce soir. La neige a cessé, mais nous ne sommes pas sortis d'affaire", a-t-il insisté vendredi soir.

"Pas un temps à sortir"

L'ONU, dont le siège se trouve à New York, a suspendu ses activités pour la journée.

Le métro fonctionnait, avec des retards, et certains trains circulaient sur un rythme de week-end.

Dans un style radicalement différent de celui de son prédécesseur Michael Bloomberg, M. de Blasio avait tôt dans la matinée posté sur Twitter une photo de lui déneigeant l'accès à sa petite maison de Brooklyn, et expliqué devant les caméras de télévision comment manier la pelle sans se faire mal au dos.

Un record de neige a été enregistré à Boxford, au nord de Boston, où il est tombé 61 cm de neige, et où la température devait descendre à -20°C vendredi soir.

Cette chute des températures devait affecter tout le nord-est, avec -20°C à Boston, -18°C à New York et -16°C à Philadelphie, où toutes les écoles sont restées fermées.

La tempête de neige, nommée Hercules par les services météo, constituait un premier test pour Bill de Blasio, qui a pris ses fonctions mercredi.

Le responsable des services de la voirie de New York, John Doherty, a déclaré qu'en dépit des 1.700 chasse-neige mobilisés, les New-Yorkais ne devaient pas s'attendre à revoir immédiatement le revêtement des rues, le froid rendant le sel inefficace. Et vendredi soir, avec le froid mordant, les trottoirs étaient devenus particulièrement glissants.

"Ce n'est pas un temps à sortir", a également mis en garde le gouverneur du New Jersey Chris Christie, qui avait décrété jeudi l'Etat d'urgence.

Le gouverneur de l'Etat de New York Andrew Cuomo, qui a également décrété l'état d'urgence, a appelé les résidents à rester au maximum chez eux, et à utiliser les transports en commun s'ils devaient se déplacer. Quelque 600 accidents de voiture ont été signalés dans l'Etat.

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.