La tempête Nalgae frappe Manille et s'éloigne des Philippines

Les secouristes s'activaient dimanche à Manille pour aider les habitants piégés par les eaux de crue provoquées par la tempête tropicale Nalgae, qui a fait au moins 61 morts depuis son arrivée sur l'archipel avant de s'en éloigner.

La tempête a frappé l'île principale de Luzon pendant la nuit de samedi à dimanche, balayant tout sur son passage et causant des coupures d'électricité. Manille et les villes voisines ont subi des inondations.

A Paranaque, une banlieue de Manille, les sauveteurs ont dû traverser à la nage des eaux de crue de trois mètres de haut pendant la nuit pour atteindre 60 personnes, dont des enfants, bloquées à l'étage supérieur d'un bâtiment, a déclaré un responsable local.

"Ils criaient et pleuraient de panique parce qu'ils n'avaient aucun moyen de sortir", a relaté à l'AFP Noel Japlos, le chef du village. Plusieurs personnes se sont retrouvées bloquées par la crue alors qu'elles se rendaient à une soirée.

"Nous ne nous attendions pas à ce que l'eau monte aussi haut. Si nous ne les avions pas sauvés, certains seraient peut être morts", a-t-il dit.

Dans la ville voisine de Kawit, un cadavre dans un cercueil blanc flottait sur une rue inondée, a vu un photographe de l'AFP. Le cercueil a probablement été emporté par les flots lors d'une crue soudaine survenue dans un cimetière voisin, selon les habitants.

"C'est tellement difficile (...) nous ne pouvons pas nous déplacer à cause des inondations et nous avons un bébé de deux mois qui ne peut pas dormir parce qu'il n'y a pas d'électricité", a confié à l'AFP Andinor Cairme.

Le dernier bilan communiqué par les autorités dimanche fait état de 61 morts. La plupart de ces victimes sont décédées dans des glissements de terrain et des inondations vendredi à Mindanao après de fortes pluies - annonçant l'arrivée de Nalgae.

La tempête s'éloignait dimanche après-midi en Mer de Chine méridionale, ont annoncé les services météorologiques des Philippines.

Selon la défense civile, 22 personnes sont portées disparues, et 40 personnes sont blessées.

En moyenne, 20 typhons et tempêtes frappent les Philippines chaque année, tuant habitants et bétail sur leur passage, et ravageant fermes, maisons, routes et ponts, même si le sud est rarement touché.

A mesure que la planète est touchée par le réchauffement climatique, les tempêtes et typhons deviennent de plus en plus puissants, avertissent les scientifiques.