Tempête Justine : le trafic ferroviaire perturbé dans le Sud-Ouest

À Rion-des-Landes (Landes), les voies SNCF étaient inondées par les fortes pluies associées au passage de la tempête Justine, au point d’empêcher la circulation des trains. L’axe reliant Bordeaux à Hendaye est resté coupé tout le dimanche 31 janvier, le temps de pomper l’eau. “Elle vient de la nappe phréatique qui remonte naturellement. Les sols sont gorgés d’eau”, explique Thierry Larrivière, adjoint au maire de Rion-des-Landes. Des trains retardés ou déroutés La tempête Justine a traversé le sud-ouest de la France de façon spectaculaire, avec des rafales à plus de 100 km/h et des vagues de 7 à 12 mètres de haut. Conséquence, de grosses perturbations dans la gare de Bordeaux : 25 trains ont été retardés ou déroutés via Toulouse (Haute-Garonne), et près de 2 000 voyageurs ont dû annuler leur trajet pour prendre des bus ou attendre. À la gare Montparnasse, à Paris, après plusieurs heures de retard, c’est enfin l’arrivée à destination.