Tempête "Gloria": l'Agly et l'Aude débordent dans le sud

Antoine GASQUEZ avec Catherine BOITARD à Toulouse
Tempête "Gloria": l'Agly et l'Aude débordent dans le sud

Perpignan (AFP) - La tempête "Gloria", qui frappe le sud de la France après avoir fait trois morts en Espagne, a fait déborder mercredi les fleuves Agly et Aude, placés en "vigilance rouge crue" provoquant l'évacuation de quelque 1.500 habitants dans six villages des Pyrénées-Orientales.

La vigilance rouge signale un "risque de crue majeure" avec une menace "directe et généralisée sur la sécurité des personnes et des biens", selon le site Vigicrues.

Sur l'Agly, "des débordement importants sont atteints", précise Vigicrues, qui recense aussi des "débordements dommageables" sur la haute vallée de l'Aude, ainsi que sur le Tech, au sud de Perpignan.

"Sur la Têt", qui traverse Perpignan, des débordements "devraient être atteints ce mercredi en soirée", ajoute cet organisme.

Sur l'Agly, "une évacuation de la bande des 300 m de part et d’autre des digues est enclenchée dans les communes de Claira, Torreilles, Saint-Laurent-de-la-Salanque, Le Barcarès, Pia et Rivesaltes", a indiqué la préfecture.

"Cela représente 1.500 personnes à évacuer. Il n'y pas d'exception. On n'autorisera personne à rester chez soi dans cette bande" , a indiqué à l'AFP Kévin Mazoyer, secrétaire général de la préfecture. La salle polyvalente de Claira doit accueillir les évacués.

"On n'est pas encore sur le point haut de cet événement. Pour l'instant on est sur la poursuite de la hausse", a-t-il ajouté.

Des pompiers procédaient aussi à des évacuations à Saint-Paul-le-Fenouillet, plus en amont, a constaté l'AFP.

- La "journée la plus difficile" -

"Le risque inondation est le risque le plus important, ce qui tombe est impressionnant,c'est supérieur à ce qu'avait prévu Météo-France dans un premier temps", a mis en garde lors d'un point de presse dans cette localité le préfet des Pyrénées-Orientales, Philippe Chopin.

Alors que sous les assauts de la tempête "Gloria", le département est depuis lundi en vigilance orange, il a souligné que la journée "la plus difficile, c'est aujourd'hui (mercredi)". "On craint que la commune de Rivesaltes ne soit inondée", a-t-il ajouté à la mi-journée.

En aval de Saint-Paul-de-Fenouillet, l'Agly est grossi par un autre cours d'eau venant de l'Aude, le département voisin également placé dans la matinée en vigilance orange pluie-inondation, puis en rouge pour les crues, a expliqué à l'AFP le patron des pompiers du département, Jean-Pierre Salles-Mazou.

Le fleuve, qui prend sa source dans l'Aude parcourt 81,7 km avant de se jeter dans la Méditerranée entre Barcarès et Torreilles, traversant, selon les pompiers, un bassin où vivent 30.000 à 35.000 habitants.

Sur le littoral, à Argelès-sur-Mer, la Massane, qui traverse la localité est aussi sous haute-surveillance, après avoir été "prête à déborder" en fin de matinée, selon la mairie.

Un collège et une crèche près des berges ont été fermés, et un parking évacué, mais aucun ordre d'évacuation n'a été donné aux riverains, informés par un système de télé-alarme.

- Pas de répit avant jeudi -

Les intempéries continuaient aussi de perturber l'alimentation électrique, dont 23.000 foyers étaient à nouveau privés à la mi-journée entre Prades et Font-Romeu au pied du mont Canigou, selon la préfecture, après une première coupure survenue dans la matinée mais rétablie dans un premier temps.

"En raison du plafond visuel trop bas et compte tenu des rafales de vent", la préfecture a dérouté tous les vols vers Montpellier, tandis que le réseau des transports scolaires était perturbé, et une trentaine de routes départementale coupées.

L’ensemble des stations de ski du département ont également été fermées.

Dans l'Aude, les campings d’Alet, Limoux et de Rennes-les-bains ont été évacués, a indiqué la préfecture, alors que les cumuls prévus de pluie jusqu'à jeudi sont de l’ordre de 180 à 250 mm sur les Corbières et le Pays de Sault.

Les services de secours sont en alerte sur le département avec notamment quatre équipes de sauveteurs aquatiques prépositionnées sur Couiza, Durban, Tuchan et Sigean.

"L'épisode remarquable par sa durée" doit se poursuivre jusqu'à jeudi à la mi-journée, selon Météo-France, avec des quantités de précipitations devant atteindre 200 à 350 mm sur une large moitié Est des Pyrénées Orientales.

En altitude, les chutes de neige vont aussi se poursuivre jusque jeudi en fin de matinée, avec dans le secteur du Canigou un risque avalancheux restant "fort" jusqu'à la nuit prochaine.