Tempête Gérard : plus de 90 000 foyers privés d’électricité, le quart nord-ouest de la France perturbé

© Yvon BOELLE/Only France via AFP

Après une nuit difficile, le quart nord-ouest de la France est toujours perturbé ce lundi . En effet, même si Météo France a revu à la baisse les départements en vigilance orange passant de 24 à 17, les conditions météorologiques ne sont toujours pas adéquates. Des rafales à plus de 100 km/h en Bretagne et des arbres qui tombent. En cause : la dépression hivernale Gérard qui frappe un grand quart nord-ouest de la France, où de nombreux départements sont en alerte. Plusieurs subissent également des coupures d'électricité et des perturbations sur le réseau ferroviaire.

À 11 heures, quelque 90 000 clients étaient privés d'électricité lundi matin, dans l'Ouest et dans le Centre, notamment en Normandie, en Bretagne et dans les Pays de la Loire, selon le gestionnaire du réseau Enedis. De son côté, la SNCF a fait état de difficultés de circulation à cause d'arbres tombés sur les voies, notamment dans les Pays de la Loire, en Île-de-France et en Normandie, où certains trains « ne sont pas partis ce (lundi) matin » le temps de vérifier l'état des voies, a indiqué un porte-parole.

Une tempête hivernale « classique, mais nécessitant un suivi particulier »

La dépression, nommée Gérard, est une « tempête hivernale classique pour la saison, mais nécessitant un suivi particulier », note Météo-France, et est prévue « en perte d’intensité » dans l’après-midi. Elle doit circuler « jusqu'en début d'après-midi de la Normandie vers le sud de l'Ile-de-France et le nord du Centre-Val-de-Loire pui...


Lire la suite sur LeJDD