Tempête Alex : Macron en visite dans une vallée de la Roya en reconstruction

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Emmanuel Macron
    Emmanuel Macron
    25e président de la République française

Il avait promis de revenir dans les vallées sinistrées des Alpes-Maritimes, après le passage meurtrier et dévastateur de la tempête Alex. Le président de la République après une visite à Nice sur le thème de la sécurité s'est rendu ce lundi après-midi à Tende, dans la Haute vallée de la Roya.

Macron venu "porter la solidarité de la nation"

"Il avait dit je reviendrai, il tient promesse et moi ça me plait bien", se félicite Annie une habitante de Tende à la retraite. "On a besoin de sentir épaulé. C’était prévu qu’il revienne, c’est normal qu’il revienne", explique Jean-Daniel, un habitant rencontré devant la mairie. "Juste avant l'élection présidentielle c’est un signe très fort pour lui, mais, pour moi, c’est de la démagogie" souligne Mirella, une habitante de Breil-sur-Roya, qui reconnaît cependant que l’action de l’Etat et des collectivités a été cruciale.

Sur place, Emmanuel Macron s'est donc offert un bain de foule pendant une heure sur la place centrale de Tende. Venu "porter la solidarité de la nation", le chef de l'État a recueilli les remerciements des habitants, mais pas seulement. Puisqu'il reste encore de nombreuses choses à faire dans cette vallée qui panse ses plaies, les phrases "ne nous oubliez pas", ou "tout n'est pas réglé", ont également résonné sur la place. 

572 millions d'euros promis par l'Etat

Un peu plus d’un an après la catastrophe qui a touché les vallées de la Vésubie, de la Tinée et de la Roya, début octobre 2020, Emmanuel Macron a également fait ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles