Tempête Alex : à la recherche des loups échappés d'un parc après les intempéries

Dans les Alpes-Maritimes, en pleine forêt, une louve a été endormie par un tir de seringue hypodermique. Elle s'était échappée du parc Alpha lors des inondations qui ont eu lieu lors du passage de la tempête Alex, au début du mois d'octobre. Les agents de l'Office français de la biodiversité l'ont piégée en lui mettant de la viande au sol. Pour l'attirer près d'eux, ils ont masqué leur odeur, car un loup détecte l'homme de très loin. Les loups ne sont pas dangereux Après un tir à 15 ou 20 mètres, le loup s'endort sans blessure. Sans piège violent, des spécialistes ont réussi à capturer un autre animal échappé depuis les intempéries. Il en reste encore quelques-uns en liberté, mais les responsables du parc animalier de Saint-Martin insistent sur le fait que ces loups n'ont jamais chassé et ne sont pas dangereux, ni pour l'homme, ni pour les troupeaux. "Depuis qu'ils sont sortis, ils sont passés souvent à proximité d'habitations ou même de voitures [...] ; il n'y a jamais rien eu", explique Vincent Girault, responsable animalier du Parc Alpha de Saint-Martin-Vésubie. Les animaux capturés sont transférés dans un autre parc dans les Deux-Sèvres.