TEMOIGNAGE. "Plus je réponds mal aux clients, plus mes patrons sont contents de moi !"

"Tu veux du sel ? Ben, ouvre les yeux, il est sur la table d'à côté ! Pour le dessert, mon pote, t'attends. J'ai pas que toi à servir !" C'est simple, dans ce restaurant, la serveuse est tout bonnement infecte ! "Ouais, ouais, et j'assume", ose-t-elle clamer. Maeva Carpaye, Française embauchée en juillet au pied levé, n'hésite pas à rembarrer ouvertement les clients, les sert à la vitesse de l'escargot et se permet de leur dire de "se démerder" quand leur demande la fatigue. Elle vit à Gold Coast, une charmante cité balnéaire australienne au bord du Pacifique.

"Après le service, mes deux jeunes patrons me félicitent si j'ai été bien odieuse", assure-t-elle. "Ma lettre de motivation leur a tapé dans l'œil. J'assurais que déjà, étant française, je ne pouvais pas être aimable et que je détestais le genre humain." On croit rêver, mais non, tel est bien le concept de la chaîne de restaurants Karen's Diner, créée aux Etats-Unis et essaimant dans le monde, avant d'arriver, un jour peut-être, en France. Sa devise ? "Le meilleur burger, le pire service."

"Mes copines françaises m'ont encouragée à répondre à l'annonce, parce que je suis odieuse"

"Bien sûr, les gens viennent ici pour rigoler. Certains ont de la repartie, au point que je dois parfois me retenir pour ne pas devenir sympa", explique Maeva. La seule chose qui la gêne est la présence des enfants, à qui elle donne un exemple déplorable. Pour la jeune femme de 23 ans, bilingue (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

TEMOIGNAGE. "J'ai recouvré la vue et découvert le visage de mon amoureux pour la première fois"
Dordogne : “Par accident…”, les policiers fouillent son ordinateur et font une terrible découverte
TÉMOIGNAGE Des médecins m'ont suggéré d'avorter de mes triplés à cause de mon surpoids
"Il fallait que je le tue" : le témoignage glaçant d'une femme ayant démembré son mari
Ils laissent leur colocataire seule pour aller à une fête, la suite est dramatique