TEMOIGNAGE. "Les gens sont très attachés à leur cinéma, car il leur apporte un lien social" : vie d’une salle en Corrèze durant la pandémie

Jacky Bornet
·1 min de lecture

Xavier Duquesnoy et sa collègue Stéphanie gèrent la salle de cinéma municipal Louis Jouvet à Uzerche (3000 habitants), en Corrèze. Une salle unique de 187 places, comme il n’en existe plus. Touché de plein fouet par les mesures sanitaires, le Louis Jouvet est loin d’en être à sa "dernière séance", tant son responsable est enthousiaste et créatif. Il passe un message lucide, positif et inventif sur la crise qui dure depuis un an.

Franceinfo Culture : Quelle est le rôle d’un responsable de cinéma municipal ?

Xavier Duquesnoy : La salle étant municipale, le maire d’Uzerch en est le véritable exploitant. Mais dans la pratique, je fais le même métier. Je m’occupe avec ma collègue de la programmation, des projections, des comptes et de l’administration, plus lourde que dans le privé. C’est une salle unique de 187 places, refaite entièrement en 2012, et je m’en occupe depuis 2018. On a fait quelques travaux pendant le confinement, le cinéma étant fermé. Un temps dont profitent toutes les salles, pour rénover, il y a même des constructions de nouveaux cinémas en France. Une entreprise risquée, mais qui tombe "bien" aujourd’hui, sans l’inconvénient de devoir fermer, c'est déjà fait. De notre côté, on va rénover la climatisation, en évitant deux semaines de fermeture en temps normal.

Comment se sont passées ces différentes phases de confinement depuis un an ?

En mars 2020, on nous avait confinés pour quatre semaines, ça a duré deux mois, jusqu’en juin. On en a profité pour préparer (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi