Tellement proches : zoom sur Eric Toledano et Olivier Nakache, duo "intouchable" du cinéma français

Troisième film d'Éric Toledano et Olivier Nakache sorti en 2009, Tellement proches raconte l'histoire d’un ancien G.O. du Club Med (Vincent Elbaz) qui entretient des rapports houleux avec sa belle-famille. Pour imaginer ce personnage de gentil organisateur un peu inadapté à sa vie bien rangée, les deux hommes ont puisé dans leurs souvenirs d'ex-moniteurs et directeurs de centres de vacances, eux qui se sont rencontrés en 1995 lors d'un rassemblement d'animateurs de voyages associatifs. Ils avaient déjà largement sondé ce passé pour écrire leur deuxième long-métrage, Nos jours heureux (2006), qui a pour héros un directeur de colo (Jean-Paul Rouve) aux prises avec des gamins intenables et des moniteurs incompétents. Avec 1,5 million de spectateurs en salles, Nos jours heureux a été le premier succès de ces deux fans de Woody Allen qui ont rapidement partagé leur passion pour le cinéma et décidé de travailler main dans la main, assumant à la fois l'écriture du scénario et la réalisation de leurs comédies très personnelles.

Des sujets risqués

Avec Intouchables en 2011, les deux créateurs se font plus graves en racontant la relation entre un jeune de banlieue (Omar Sy) et l'aristocrate tétraplégique (François Cluzet) qui l'emploie comme aide à domicile. Tiré d'une histoire vraie, Intouchables connaît un succès phénoménal : 19,5 millions d'entrées, soit le troisième plus gros carton de tous les temps en France. Dès lors, Toledano et Nakache prennent goût à la comédie sociale et n'hésitent

Retrouvez cet article sur Télé 2 semaines

La Grande Darka : Marie s'infiltre explique pourquoi elle quitte l'émission de Cyril Hanouna
Lily-Rose Depp se confie sur son éducation : "Mes parents n'étaient pas très stricts"
Vous aimez les films Bad Boys et la série L'arme fatale… Ne ratez pas Los Angeles Bad Girls avec Jessica Alba et Gabrielle Union sur TF1
TMC : Record d'audience historique pour Quotidien
Les héroïnes du Bazar de la charité (TF1) ont-elles vraiment existé ?