Teddy en mode « winner »

Vendredi dernier, rendez-vous est pris au Parc des Princes. Teddy Riner porte les couleurs du PSG Judo depuis 2017. Sourire goguenard, démarche chaloupée, il est de très bonne humeur. Forcément. Il revient d’un séjour de quinze jours en Guadeloupe, son île natale. « Je me suis ressourcé, j’ai travaillé, j’étais tranquille. Depuis la pandémie, on s’est aperçu que ce n’était pas la peine d’aller au bout du monde, vers des destinations loufoques, où il fait froid et où l’on ne prend pas de plaisir pour organiser une bonne préparation physique. En Guadeloupe, je suis chez moi et après l’entraînement je vois ma famille. » On ne s’était pas vu depuis des mois, et je commence par prendre des nouvelles… de son pèse-personne ! Je le sais gourmand et, par le passé, ses escales outre-mer s’étaient parfois transformées en kilos superflus. « Tu fais combien ? » Réponse supersonique : « À ton avis ? » Après un rapide coup d’œil panoramique sur sa silhouette, j’ose un : « 150 kilos ? » Il éclate de rire. « Tu abuses, je ne suis qu’à 148, t’es méchante en fait ! L’objectif, c’est de descendre à mon poids de forme pour les Jeux, autour de 140 kg. Je vais y arriver en douceur. » Une fois passé ce point summer body, Teddy détaille sa préparation. Avaler des tonnes de fonte pour gagner en explosivité, c’est sa routine pour ne pas trembler face à ces adversaires chaque année un peu plus nombreux à vouloir déboulonner la légende du judo.

« J’ai déjà commencé à rêver des Jeux »

Le 13 mai derni...


Lire la suite sur LeJDD