Techno. Attention à l’agriculture 4.0

·1 min de lecture

L’intelligence artificielle nous aidera à alimenter une population mondiale croissante. Mais il faut dès maintenant prêter attention au lien entre technologies et politiques agricoles : c’est aux robots de s’adapter à l’environnement, et non l’inverse.

Tracteurs, moissonneuses-batteuses, drones de surveillance : “les outils agricoles actuels requièrent des environnements contrôlés pour fonctionner”, observe Wired. C’est-à-dire des environnements conçus pour être exploitables par ces machines. De fait, dans ce système, c’est “l’ensemble du processus de culture [qui] se plie aux besoins de la machine”, poursuit Patrick Baur, chercheur américain sur les systèmes alimentaires.

À lire aussi: Cultures durables. Quand notre alimentation se cultivera au passé

“Ne pourrions-nous pas inverser cette tendance qui fait tant de mal au paysage agricole ?” interroge Thomas Daum dans le magazine américain. Pour cet agroéconomiste allemand, l’intelligence artificielle et les engins autonomes sont des outils formidables pour répondre au dérèglement climatique et au déclin massif de la biodiversité.

Plutôt que d’adapter l’environnement aux besoins des nouvelles technologies, nous pourrions programmer les technologies pour qu’elles répondent aux besoins de l’environnement.”

À lire aussi: Résilience. Singapour cultive l’alimentation du futur

Il faut permettre aux futurs robots agricoles de fonctionner dans des écosystèmes naturels, avance le chercheur. Ils pourront participer à l’entretien des haies le long des terres, ou faciliter la polyculture, une pratique durable mais coûteuse.

“Le déploiement de robots

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles