Une technique pour obtenir de l'hydrogène "propre" grâce à l'énergie solaire

·2 min de lecture

L'hydrogène est considéré depuis des années comme une solution intéressante en matière d'énergie renouvelable. Des chercheurs suédois ont développé un nouveau procédé pour produire de l'hydrogène "propre" grâce à l'énergie solaire.

Depuis quelques années les chercheurs se tournent de plus en plus vers les propriétés énergétiques et éco-responsables du dihydrogène, plus souvent connu sous le nom d'hydrogène. En tant qu'atome le plus présent dans l'Univers, il peut être considéré comme une ressource quasiment illimitée. Il permettrait de lutter contre l'augmentation des émissions de dioxyde de carbone (CO2) et le réchauffement climatique qui en résulte. De fait, expliquait, dans un article précédent, qu'en 2020 la France a pris le pari d'investir sept milliards d'euros sur dix ans dans son plan hydrogène.

L'hydrogène, une énergie "propre"

Des véhicules à pile à combustible carburant à l'hydrogène sont déjà disponibles sur le marché. Ces véhicules à hydrogène n'émettent que de l'eau et aucun gaz d'échappement, comme le CO2 par exemple. Cependant, à l'heure actuelle, l'hydrogène industriel est principalement produit par le formage à la vapeur de combustibles fossiles, tels que le gaz naturel. Cette pratique dépend de la disponibilité des combustibles fossiles et émet du CO2, un gaz à effet de serre.

LIRE AUSSI :

Le chercheur Jianwu Sun, de l'université de Linköping (Suède), et son équipe, ont réalisé une étude sur un nouveau procédé produisant de l'hydrogène "propre", qu'ils détaillent dans la revue . Cette production d'hydrogène "vert" passe par la photo-électrolyse, une technique d'extraction de l'hydrogène, qui en utilisant l'énergie du soleil, décompose l'eau (H2O) en dioxygène (O2) d'un côté et en dihydrogène (H2) de l'autre. Les chercheurs se servent donc de la photo-électrolyse pour obtenir de l'hydrogène. Pour cela, ils utilisent un matériau nommé "carbure de silicium cubique et nanoporeux" (3C-SiC), capable de capter l'énergie solaire. Le but de ce procédé est donc de créer une énergie chimique renouvelable, stockable et propre.

Utilisé comme vecteur d'énergie et non comme source d'énergie primaire, l'hydrogène solaire a une densité énergétique (énergie par unité de volume) élevée, t[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi