"La technique d'apprendre des citations n'est pas très bonne" : un professeur de philo donne ses conseils à deux jours du bac

franceinfo
"Il faut analyser le sujet dans l'intro et construire un raisonnement cohérent", explique Gilles Vervisch, professeur de philosophie à Osny dans le Val-d'Oise.

C'est la philosophie qui donnera lundi 17 juin le coup d'envoi des épreuves du baccalauréat 2019. Une matière qui parfois peut désarçonner les élèves. Gilles Vervisch, professeur de philosophie au lycée Paul-Emile Victor d’Osny (Val d’Oise), conseille aux lycéens "d'approfondir [leur] propre réflexion" plutôt que d'apprendre des citations par cœur.

franceinfo : Sur quoi faut-il encore mettre l'accent pendant ses révisions ?

Gilles Vervisch : La technique d'apprendre des citations n'est pas très bonne. C'est ce que j'avais fait quand j'étais élève de terminale et j'ai eu 6 au bac de philo. Comme quoi ce n'est pas grave non plus. La notation est beaucoup moins subjective qu'on le croit, on demande un certain nombre de choses précises. Ce qui est bien c'est d'apporter dans un paragraphe la pensée d'un philosophe, pas forcément une citation, mais au moins avoir bien retenu sa thèse, son idée principale et son argument principal sur ce que l'on aura vu pendant l'année. Cela montre une culture philosophique, mais cela permet surtout d'approfondir sa propre réflexion. Penser par soi-même ne veut pas dire penser seul. Quand on lit un philosophe cela fait découvrir d'autres idées.

Est-ce qu'il y a un barème précis ?

Il n'y a pas de barème précis, mais il y a des critères assez objectifs. On ne note pas du tout le point de vue. Les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi