Je te promets : quelle célèbre chanteuse devait jouer le rôle de Florence ?

·1 min de lecture

Oui, Je te promets est largement inspirée de This is Us - la série originale qui cartonne depuis 2016 aux Etats-Unis. La production ne s'en est jamais cachée. Elle a pris les meilleurs ingrédients de ce succès puis fait quelques modifications dans la recette pour offrir aux téléspectateurs de TF1 une nouvelle création. « La question n'était pas de faire mieux mais différemment. Toute l’adaptation a consisté à s’adresser à un public français et à le toucher dans son histoire à la fois intime et sociale avec pour toile de fond les quarante dernières années, avait expliqué Aline Panel, la productrice dans une interview pour TF1. On a gardé le principe de base, à savoir cette fratrie particulière, ainsi que l’histoire et les intrigues qui en découlent et sont d’une qualité exceptionnelle. En revanche, on a changé le contexte social, politique et géographique. »

Les Pearson sont donc devenus la famille Gallo. Hugo Becker a troqué (depuis longtemps, d'accord) son costume de Louis Grimaldi de Monaco contre la figure du père de famille parfaitement imparfait, incarnée outre-Atlantique par Milo Ventimiglia. Et Camille Lou s'est glissée dans la peau de Florence, la cousine française de Rebecca interprété par Mandy Moore. Comme son homologue américain, la jeune femme de 29 ans sait jouer la comédie ET chanter. Un atout de taille qui lui a permis de taper dans l'oeil de la production, à la recherche de leur Mandy Moore à la française.

Si elle a toutes les qualités requises, Camille Lou n'était (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Meghan Markle et le prince Harry : quelle nationalité aura leur deuxième enfant ?
PHOTO Louane : pour la Saint Valentin la chanteuse s'affiche avec son amoureux
Tous en cuisine avec Cyril Lignac : cette célèbre animatrice qui a été interdite de participer
Jesta (Koh-Lanta) maman : l'improbable réflexe de Benoît avant de se rendre à la maternité
Agnès B. victime d’inceste, elle livre son témoignage pour essayer « de protéger d’autres enfants »