“Te Hakaiki Taha’oa” : que signifie le surnom donné à Emmanuel Macron lors de son déplacement en Polynésie ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C'est une tradition des îles de l'océan Indien à laquelle Emmanuel Macron n'aura pas échappé ce dimanche 25 juillet, à son arrivée en Polynésie. Dès sa sortie de l'avion, le chef de l'État s'est donc vu remettre des colliers de fleurs, signe d'honneur pour les visiteurs, même en restant masqué. L'occasion pour les photographes de prendre des clichés rares, ce fut d'ailleurs le cas également du reste de son voyage, comme lors d'un grand rassemblement traditionnel sur l'archipel des Marquises, où le président se sera recueilli sur les tombes du chanteur Jacques Brel et du peintre Paul Gauguin.

Mais pour les responsables de ce chapelet d'îles si éloigné de la métropole, le déplacement d'Emmanuel Macron était aussi l'occasion de faire passer un message, comme le rappellent nos confrères du Parisien dans leur édition de ce 27 juillet : faire la promotion de l'inscription de l'archipel au Patrimoine mondial de l'Unesco. Un dossier qui traîne, puisqu'il a été déposé officiellement il y a 25 ans, en 1996. Tous les moyens étaient donc bons pour s'attirer les bonnes grâces du président, et espérer une reprise en main élyséenne du dossier ! De quoi rendre lyrique Joëlle Frébault, la maire de Hiva Oa, chef-lieu de l'archipel des Marquises, qui a trouvé un surnom original au président : “Te Hakaiki Taha’oa”.

En Français, cela signifie "le grand chef qui marche et va loin", rappellent les journalistes du quotidien francilien dans leurs colonnes. Un titre honorifique comme un clin d'œil au mouvement (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

“Aucun test Covid demandé” : Karine Baste-Régis dénonce le manque de contrôle à son arrivée à Orly
"Égoïsme", “irresponsabilité” : Emmanuel Macron fustige les anti-vaccins et raille les manifestants (VIDEO)
Olivier Véran : sa réponse cash à un homme qui compare le pass sanitaire à "une dictature qui ne dit pas son nom"
Pour Jean-François Delfraissy, la quatrième vague de l'épidémie sera plus forte que la troisième : "On s'attend à ce que les contaminations montent beaucoup début août"
Meghan Markle : son père Thomas prêt à la poursuivre en justice pour voir Archie et Lilibet

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles