Tchernobyl : le niveau de radioactivité jugé « normal »

·1 min de lecture
Vue d'une partie de la centrale de Tchernobyl. (Photo d'illustration)
Vue d'une partie de la centrale de Tchernobyl. (Photo d'illustration)

Après avoir initialement annoncé un niveau « anormal » de radioactivité à la centrale nucléaire de Tchernobyl, l'Agence France-Presse a corrigé son erreur, mardi 26 avril. Le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, en visite sur place, 36 ans exactement après la pire catastrophe de l'histoire du nucléaire civil, a bien indiqué que tout était « normal ». « Le niveau de radioactivité est, je dirais, normal », a déclaré Rafael Grossi à des journalistes sur le site, qui avait été occupé par l'armée russe entre le 24 février et fin mars. « Nous suivons tout cela de façon quotidienne », a-t-il ajouté.

« Les niveaux [de radioactivité] ont augmenté à certains moments quand les Russes amenaient dans la zone de l'équipement lourd et quand ils sont partis », a-t-il ajouté. Rafael Grossi est accompagné sur place par une équipe d'experts « pour livrer des équipements vitaux » (dosimètres, combinaisons de protection, etc.), effectuer « des contrôles radiologiques et autres ». Ces experts doivent « réparer les systèmes de surveillance à distance, qui ont cessé de transmettre les données vers le siège » de l'AIEA à Vienne (Autriche) peu après le début de la guerre, a-t-il indiqué.

À LIRE AUSSIGuerre en Ukraine : la CIA craint que Poutine n'ait recours au nucléaire

15 réacteurs dans quatre centrales en activité

Siuée à 150 kilomètres au nord de Kiev, à la frontière biélorusse, la centrale nucléaire de Tchernobyl avait, dès le début de son [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles