Tchernobyl : aucun effet transgénérationnel des survivants sur leurs enfants

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Les survivivants de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl  n’ont pas transmis plus de mutations génétiques à leurs enfants que ce qui est constaté dans le reste de la population, habitant aux alentours au moment des faits.
Les survivivants de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl n’ont pas transmis plus de mutations génétiques à leurs enfants que ce qui est constaté dans le reste de la population, habitant aux alentours au moment des faits.

Ce sont de nouvelles révélations sur les conséquences de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. Selon les résultats d'une étude publiée par la revue scientifique Science et repérée par Courrier International, les survivivants de l'accident qui ont été irradiées après l'explosion, le 26 avril 1986, d'un des réacteurs de la centrale ukrainienne n'ont pas transmis plus de mutations génétiques que ce qui est constaté dans le reste de la population, habitant aux alentours.

Pour délivrer cette conclusion, les scientifiques ont analysé l'état de santé de plus de 200 survivants et de leurs enfants et affirment donc que ces derniers n'ont pas plus de mutations génétiques que les autres. Faisant partie des principaux points d'incertitude sur les conséquences sanitaires de la catastrophe nucléaire, aucune trace d'effet transgénérationnel n'est donc mise en évidence par cette étude.

À LIRE AUSSITchernobyl : l'épicentre du drame ouvert aux touristes

Dans le passé, plusieurs études ont démontré que l'incendie du réacteur était à l'origine de nombreuses dégradations sur l'état de santé des habitants. Des cancers de la thyroïde chez des enfants et des adolescents ont notamment été décelés cinq ans après la catastrophe tout comme des cancers et des maladies cardiovasculaires, dans des recherches plus tardives.

105 adultes et 130 enfants analysés

Dans son étude, Science explique s'être basé sur les résultats ADN de familles dont les pères ont participé aux dangereuses opération [...] Lire la suite