Tchao Mégot, ou comment recycler les mégots en matière isolante

© Europe 1

Collecter, dépolluer, recycler. C’est l’objectif de TchaoMegot , start-up lancée en 2019 à l’occasion d’un stage de fin d’études. Elle recycle les mégots de cigarettes en une matière isolante, qui est dépolluée et réutilisée dans le bâtiment ou pour le rembourrage de doudounes.

5 à 10 tonnes par an

La start-up française a de l’ambition : "On a investi dans une machine pilote qui va traiter quasiment 5 à 10 tonnes de déchets par an".  La prochaine étape est "d’investir 5 millions d’euros dans l’acquisition de machines industrielles et pouvoir tripler les équipes pour aller sensibiliser un maximum de gens afin qu’ils ne jettent plus les mégots par terre". De cette manière, TchaoMegot pourra récolter plusieurs centaines de tonnes de mégots à l’année.

Labelisée GreenTech Innovation par le ministère de la Transition écologique

Julien Paque, cofondateur de TchaoMegot, détaille l’étape primordiale de la dépollution : « On va dépolluer le déchet écologiquement, ce qui va nous permettre de récupérer 99,7% de la fibre propre et 0,3% des concentrés toxiques dans une petite fiole. On arrive à extraire la toxicité de la fibre sans utiliser d’eau ou de solvant toxique". Il n’y a plus d’odeur ni de toxicité, ce qui a permis la labellisation GreenTech Innovation en 2021, par le ministère de la Transition écologique. Une reconnaissance déterminante de l’État pour cette innovation française.


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles