Le Tchadien Moussa Faki Mahamat reconduit à la tête de l'Union africaine

Par Le Point Afrique (avec AFP)
·1 min de lecture
Ancien ministre des Affaires étrangères et ancien Premier ministre tchadien, Moussa Faki Mahamat a été élu à la tête de l'Union africaine en 2017.
Ancien ministre des Affaires étrangères et ancien Premier ministre tchadien, Moussa Faki Mahamat a été élu à la tête de l'Union africaine en 2017.

Sans surprise, au premier jour de son sommet en visioconférence, l'Union africaine (UA) a reconduit à sa tête le Tchadien Moussa Faki Mahamat, en plein débat sur la lutte contre le Covid-19 et l'approvisionnement vaccinal du continent. « Profondément honoré par ce vote de confiance historique et écrasant », a commenté sur Twitter l'ancien Premier ministre du Tchad, réélu en fin d'après-midi par 51 États membres sur 55. Il se voit reconduit pour un mandat de quatre ans à la tête de la Commission de l'UA, organe exécutif et institution clé de l'organisation panafricaine. Au passage, il a félicité Monique Nsanzabaganwa, vice-gouverneur de la Banque nationale du Rwanda, élue son adjointe à la tête de la Commission. Moussa Faki Mahamat était seul candidat à sa succession, et faisait face à des accusations ? qu'il conteste ? « d'une culture de harcèlement sexuel, de corruption et d'intimidation au sein de la commission », selon une récente note de l'International Crisis Group (ICG). Certains États s'étaient également inquiétés du respect du secret de ce vote organisé à distance et par Internet.

À LIRE AUSSIUn sommet de l'Union africaine bousculé par le Covid-19 et les conflits armés

Le Covid-19 au menu de ce premier jour

Organisé exceptionnellement en ligne pour éviter toute contamination, ce sommet se déroule exactement un an après la détection d'un premier cas de Covid-19 en Egypte. A l'époque, l'arrivée de l'épidémie sur le continent avait fait craindre une expl [...] Lire la suite