Tchad: que va devenir l'Alliance Victoire sans Saleh Kebzabo?

·2 min de lecture

Au Tchad, quel avenir pour l'Alliance Victoire après l'annonce du retrait de Saleh Kebzabo de son parti, l’Union nationale pour la démocratie et le renouveau (UNRD) ? L'Alliance Victoire, une union de 15 partis d'opposition pour la présidentielle tchadienne prévue le 11 avril prochain, est bien décidée à aller jusqu'au bout autour du candidat Théophile Bongoro.

Maître Théophile Bongoro a été désigné, mardi dernier, par l’Alliance Victoire pour être candidat unique à la présidentielle tchadienne du 11 avril 2021. Il représentera donc l’union des 16 partis, au détriment de l'opposant historique Saleh Kebzabo.

Pour François Djekombé, porte-parole de l'Alliance Victoire, joint par RFI, l’annonce du retrait de Saleh Kebzabo de l’UNDR n’est pas un obstacle pour aller de l’avant.

« Cela ne compromet pas du tout les chances de l’Alliance Victoire. Nous admettons volontiers que monsieur Kebzabo est un poids lourd de l’opposition mais en ce qui nous concerne, les 15 partis qui sont restés, sont restés solidaires, déclare-t-il. Nous allons nous focaliser sur l’essentiel, à savoir préparer une très bonne campagne pour le candidat de l’Alliance qui est maître Théophile Bongoro. En dehors de l’Alliance Victoire, il y a plusieurs candidats qui se sont présentés de manière solitaire. Donc l’opposition tchadienne a toujours été divisée ».

Conflit avec Saleh Kebzabo

« Malheureusement, on ne pourra pas la réunir aujourd’hui mais même si aujourd’hui, nous allons en rangs dispersés, c’est la première fois, dans l’histoire politique du Tchad, que seize partis peuvent désigner un candidat, poursuit François Djekombé. Donc, nous irons jusqu’au bout pour pouvoir présenter notre candidat et son projet à la présidentielle du 11 avril 2021 ».

Saleh Kebzabo affirme désormais que le vote pour désigner Théophile Bongoro a été acheté et qu'il s'agit d'une manœuvre du parti au pouvoir. L'Alliance victoire, elle, réfute ces accusations et se dit prête à aller en justice pour que Saleh Kebzabo présente les preuves qu'il assure détenir.

À lire aussi: Tchad: Saleh Kebzabo veut aller seul à la présidentielle