Tchad: les Transformateurs haussent à nouveau le ton contre la transition

·1 min de lecture

Lors d'une conférence de presse qui s'est déroulée au siège de leur parti, les Transformateurs ont haussé le ton vendredi 8 octobre pour dénoncer la prise du pouvoir par les militaires. Ils ont une nouvelle fois rejeté la transition dans sa forme actuelle et réitérée leur demande de modification de la charte de transition comme préalable à leur participation au dialogue.

Avec notre correspondante à Ndjamena, Aurélie Bazzara-Kibangula

Trois heures de conférence aux allures de meeting. Succès Masra, leader des Transformateurs, a détaillé sa vision politique devant une foule de militants. Au menu des échanges : le rejet du conseil militaire de transition ou encore la répression des manifestations.

Autre sujet, le sommet Afrique-France : « Il ne faut pas choisir les dirigeants africains parce qu'ils sont illégitimes et les faire remplacer. On prend les artistes qui tournent autour du pouvoir, on prend les jeunes entrepreneurs qui tournent autour du pouvoir. Et tout ça peut enlever la crédibilité. »

Une « transition juste et équitable »

Autre sujet abordé : le dialogue national. Si nombre de partis politiques de l'opposition y participeront, les Transformateurs restent fermes. Pas de participation sans modification de la charte de transition. Une condition toujours non satisfaite par les autorités. Les transformateurs ne sont pas isolés, met en garde Succès Masra.

« Isolé d’un système qui nous a conduit à jeter la Constitution, à jeter le dialogue. Isolé d’être d’un système pareil, c’est en réalité être proche du peuple. Notre seule force, c’est d’avoir (eu) raison, très tôt, parce que c’est le peuple qui nous inspire. Ce que nous sommes en train de faire, c’est pour la justice et l’égalité », déclare Succès Masra.

Lors d'une intervention sur la télévision nationale, le porte-parole du gouvernement avait affirmé que tous les partis politiques qui comptent, selon lui, participent à la transition. Succès Masra promet lui d'utiliser tous les moyens légaux pour obtenir une « transition juste et équitable ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles